Disponibilité : à paraître

9,80 €
OU

Traditions n° 15


Réf. : TR015

ISBN: M06413-15

Nombre de pages : 100

Format : 21.5 x 29,5 cm

Date de parution : 21 juil. 2017

Description :

Pour les Français, la campagne du Mexique s'achève le 12 mars 1867, lorsque le maréchal Bazaine embarque à Vera Cruz à destination de Toulon. Il est le dernier Européen à quitter le Mexique après cinq années de combats souvent glorieux qui n'ont malheureusement pas permis à la France et à ses alliés d'imposer Maximilien Ier sur le trône du Mexique. Essentiellement en raison du soutien actif apporté aux partisans de Juarès par les Américains se réclamant de la doctrine Monroe, l'expédition se solde par un échec politique patent qui ternit le prestige de la France (voir page 12).
Napoléon III, qui sait qu'il va bientôt devoir faire face à la montée en puissance de la Prusse, a préféré hâter le retour de ses troupes plutôt que de les voir s'enliser dans un conflit sans fin. Il ne veut pas davantage prendre le risque d'une retraite contrainte émaillée de défaites honorables mais inutiles comme le fut en 1814 la sanglante bataille d'Orthez (voir page 56) qui coûté la vie à bien trop de soldats, y compris le général Béchaud.
A l'image de la légion étrangère qui ouvre ce numéro de Traditions, les armées françaises ont fait la preuve de leur efficacité au Mexique. Elles sont les dignes héritières de brillantes unités comme le méconnu 101e régiment d'infanterie (voir page 92) ou encore, lors des premières années de la République, l'éphémère légion du Centre du maréchal Luckner (voir page 82). Elles ont été menées par de remarquables officiers, tels les colonels du 37e régiment de ligne que les recherches autour d'un portrait non identifié ont permis de remettre à l'honneur (voir page 76), gérées par d'indispensables commissaires des guerres (voir page 50) et soutenues au quotidien par des femmes particulièrement courageuses (voir page 40)...
Dans ce numéro, nous évoquons également cette longue tradition militaire avec l'un des faits d'armes les moins connus de la campagne de 1805 : l'héroïque bataille de Dürrenstein (voir page 63) qui opposa au Tyrol une faible partie du corps d'armée du maréchal Mortier à l'armée russe du général Koutousov. En dépit de fortes pertes en hommes, la qualité du commandement et l'opiniâtreté des Français transforme l'inévitable défaite en un succès inespéré...
Voilà donc, avec évidemment nos rubriques habituelles, l'ordre du jour de ce quinzième numéro de Traditions. Il est une fois de plus très riche avec, de façon exceptionnelle, un article sur le Mexique bien plus développé que d'habitude, nous obligeant à reporter pour quelques mois des contributions initialement programmées. Vous le voyez, les thèmes ne manquent pas et l'étude des armées de l'époque moderne nous réserve encore bien des surprises...
Nos lecteurs nous font remarquer que nos revues sont de plus en plus difficiles à trouver en kiosque. Cela ne dépend malheureusement pas de notre volonté car nous sommes entièrement tributaires des lourdes contraintes des messageries de presse. Nous ne pouvons que vous encourager à vous abonner : c'est, pour vous, la seule certitude de recevoir votre numéro de Traditions dès sa sortie.

Traditions n° 15

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant