Disponibilité : à paraître

9,90 €
OU

Prétorien n° 50


Réf. : PR050

ISBN: M06078-50

Nombre de pages : 68

Format : 21 x 29,7 cm

Date de parution : 15 mars 2019

Description :

Symbole des années fastes de l'Empire romain, le triomphe honore traditionnellement les plus brillants succès militaires. Durant ce bref mais marquant moment de gloire, le triomphateur a Rome à ses pieds et tous les regards sont tournés vers lui. C'est ce qu'évoque l'illustration qui figure en couverture de ce numéro de Prétorien.
Mais la civilisation romaine n'est pas éternelle et, dès le IIIe siècle de notre ère, les légions reculent devant la poussée barbare. Pour la première fois, un empereur est tué lors d'une bataille. En pleine crise militaire, l'armée veut jouer les arbritres et contribue à la division en nommant simultanément plusieurs empereurs. Aussi, c'est face à un Etat affaibli que les ennemis extérieurs accentuent la pression, obligeant Rome à reculer sur tous les fronts. Nommé co-empereur en 253, en même temps que son père Valérien, Gallien tente en vain de réformer l'armée mais la situation dégénère après 260, lorsque Valérien est fait prisonnier par les Perses. Désormais, c'est le règne du chaos avec une succession de tentatives de coup d'Etat alors même que les Alamans et les Francs menacent la Gaule tandis que les Goths pèsent sur la Thrace et la province romaine d'Asie. C'est une période trouble qui préfigure la chute de l'Empire romain deux siècles plus tard.
Onze siècles après, le monde a beaucoup changé. Le Saint Empire romain germanique contrôle à présent les provinces naguère protégées par le limès germanique détruit par les Alamans sous Gallien : Vindélicie, Rhétie et Norique. Sur ces terres, les descendants des barbares sont dorénavant de puissants seigneurs mais leur autorité est discutée par les montagnards suisses qui, voulant administrer seuls leurs terres, défient le duc d'Autriche ; comme ils l'avaient fait à Morgarten en 1315, les villageois affrontent victorieusement les meilleurs chevaliers de toute l'Europe. L'unité suisse reste à construire mais la bataille de Sempach en 1386 en constitue une étape fondamentale.
Moins de cent ans après cette date, outre-Manche, une autre bataille témoignent des sombres rivalités qui marquent tout le Moyen Age européen. En pleine guerre civile, trop joliment connue sous le nom de guerre des Deux-Roses, les maisons de Lancastre et d'York s'affrontent violemment à Northampton où le comte de Warwick vainc l'armée royale commandée par le duc de Buckingham. Le triomphe des partisans de Richard d'York sera toutefois de courte durée...
Avec ces articles parmi bien d'autres, avec aussi ses traditionnelles chroniques, ce 50e numéro de Prétorien vous permettra d'explorer une fois encore les périodes sombres de l'Antiquité et du Moyen Age, à la découverte des racines de notre histoire. Un voyage tellement passionnant...

Prétorien n° 50

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues