Disponibilité : En stock

30,00 €
OU

Maquis Rhônes-Alpes

par Jean-Pierre Bernier


Réf. : DLAV41

ISBN: 978-2-70250146-4

Nombre de pages : 128

Format : 22,5 x 30,1 cm

Date de parution : 1 avr. 1987

Description :

Vercors, Glières, Oyonnax, Isère, Oisans... Autant de noms devenus des symboles de l'héroïsme et du drame dans la France asservie par l'occupant. Dans toute la région Rhône-Alpes, d'abord isolément, bientôt regroupés en compagnies puis en bataillons, des hommes refusent le joug allemand, redressent la tête, prennent les armes, se soulèvent. Ils sont prêts à mourir pour la liberté. Beaucoup vont mourir pour elle. A Oyonnax, le 11 novembre 1943, toute une ville se libère spontanément pour accueillir les soldats du maquis. En uniforme, drapeau en tête, ils défilent jusqu'au monument aux morts et chantent une Marseillaise alors interdite. Les Maquis Rhône-Alpes, c'est l'insaisissable et légendaire capitaine Stéphane qui applique une nouvelle forme de guerre, frappant par surprise un ennemi paralysé avant de s'évanouir dans les montagnes. C'est Grenoble, c'est toute l'Isère et ses groupes francs, dont les sabotages et les coups de main incessants entretiennent une insécurité permanente et sapent le moral de l'adversaire. Ce sont aussi les maquis de l'Ain, présents partout, qui disparaissent au plus profond des forêts pour mieux réapparaître ailleurs. C'est encore l'épopée dramatique des Glières ou du Vercors, où des soldats mal armés, mal préparés, se laissent encercler et, face à un ennemi à l'écrasante supériorité, succombent sur place en criant au monde entier leur foi dans la victoire finale. Ce sont la Haute-Savoie, premier département français à se libérer seul par ses propres moyens, la Savoie ravagée par une Wehrmacht en retraite, la Drôme qui harcèle et paralyse l'Allemand en déroute. Lyon, enfin, capitale de la Résistance, retrouve la liberté.

Maquis Rhônes-Alpes

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues