Disponibilité : En stock

16,00 €
OU

Revue Napoléon hors-série n° 3, (nouvelle série)


Réf. : RNHS03

ISBN: L19777-3H

Nombre de pages : 100

Format : 21,5 x 29,5 cm

Date de parution : 27 oct. 2017

Description :

Même si Napoléon Ier n'en est pas directement l'initiateur, la Médaille militaire lui doit beaucoup. C'est lui qui, sous le Consulat, a tout fait pour rétablir les signes distinctifs de mérite abolis par la Révolution. S'il ne restaure pas le médaillon de vétérance de l'Ancien Régime (voir page 6), il a créé tout d'abord la Légion d'honneur puis l'ordre de la Couronne de fer (voir page 17).
Ces institutions servent de référence à son neveu, alors prince-président, lorsqu'il crée en 1852 la Médaille militaire (voir page 26) puis, en 1857, la médaille de Saint-Hélène pour honorer les survivants de la Grande Armée (voir page 23) et qui sera suivie de bien d'autres médailles commémoratives (voir page 38).
Après quelques critiques injustes, la Médaille militaire obtient très vite un énorme succès (voir page 34). Réservée aux hommes de troupe et aux sous-officiers, elle honore tout particulièrement les généraux auxquels elle n'est concédée qu'avec parcimonie (voir page 48). Après l'Empire, loin de disparaître, elle est reprise à son compte avec quelques modifications par la IIIe République (voir page 43), si bien qu'elle traverse le XXe siècle et ses douloureux conflits avec une image renforcée dans l'opinion publique qui sait que cet insigne n'honore que les plus braves (voir page 60).
Aujourd'hui, dans un monde où les forces armées voient leur rôle changer (voir page 76), la Médaille militaire revient à ses principes originels en récompensant l'expérience et la valeur (voir page 70), y compris pour les unités elles-mêmes comme en témoignent les fourragères qui reprennent ses couleurs (voir page 56).
Si l'insigne est connu de tous, les symboles qui le composent sont malheureusement oubliés du plus grand nombre. Les couleurs du ruban (voir page 89), les couronnes de feuillage (voir page 81) qui entourent la déesse Cérès et le trophée d'armes qui le surmonte rappellent l'histoire et soulignent l'importance de la Médaille militaire au même titre que son évolution graphique (voir page 86). C'est avec talent que le rédacteur en chef de notre revue, Philippe Lamarque, signe ici ce troisième hors-série qui raconte l'histoire exceptionnelle de cette institution qui doit tant à Napoléon III mais aussi à Napoléon Ier dont l'ombre portée est présente dans tout ce numéro.
Ce vaste panorama est complété par une présentation de l'histoire et du fonctionnement de la Société nationale d'entraide de la Médaille militaire (voir page 92). Cette association d'utilité publique joue, depuis 1904, un rôle déterminant, d'entraide, de défense et de promotion au profit des médaillés militaires. Son rôle est déterminant dans la réalisation de ce hors-série qui lui doit beaucoup.

Revue Napoléon hors-série n° 3, (nouvelle série)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues